FB Pixel Le mélange parfait d'ambiance et d'élégance au Rosewood | RestoMontreal

Nous n'avons pas pu localiser votre position actuelle. Assurez-vous que les services de localisation sont activés ou essayez de rafraîchir cette page.

Recherches rapides

Abonnez-vous à notre infolettre
Le mélange parfait d'ambiance et d'élégance au Rosewood
Rosewood

Rosewood

60, rue St-Jacques

Voir Profil

Mon chum est un fervent amateur de hockey. Pas du genre à écouter le match lorsque le temps lui permet, mais plutôt du type à prioriser notre équipe emblématique d’abord et avant tout. Ceci ne me cause pas de problème. J’adore le sentiment d’appartenance qu’apporte l’amour d’une telle équipe et l’ambiance qui s’y suit. Malheureusement, rares se font les endroits où il est possible d’apprécier le hockey, l’ambiance, la musique, la bouffe, les cocktails… et ce, de façon égale! Peu importe à quel point le tricolore nous tient à cœur, parfois l’âme de chef à mon chum ne peux simplement pas compromettre de la bonne bouffe pour un écran géant. Ceci est donc devenu un problème récurrent pour nous. On veut du son et de l’ambiance, mais on veut aussi apprécier la quality du produit qu’on nous sert. Ceci dit, Le Rosewood a su rénover, sous tous ses aspects, la soirée de hockey parfaite. 

12359996_10154506734680752_3522882212784598187_n

L’erreur que la clientèle Montréalaise fait régulièrement (moi incluse), c’est de compromettre le plaisir ou la qualité pour un plus beau décor. Combien de fois on entre dans un restaurant en se chuchotant à quel point c’est beau et chic, pour enfin y ressortir moins souriant et surtout moins riche. Le Rosewood ne fait heureusement pas partie de cette banque de lieux. Lorsque nous sommes entrés, nous avons rapidement remarqué le superbe décor, moderne et élégant. Les plafonds hauts dirige notre regard à une imposante mezzanine, qui donne sur la salle à manger et le bar. On y retrouve beaucoup de touches de bois (un rappel sur leur nom) et la configuration des tables est agréablement éparpillée, sur plusieurs hauteurs et étages. Enfin une salle à manger où l’on ne se retrouve pas ennuyeusement assis collés et en ligne droite, comme à l’école.

Lorsque j’entre dans un nouveau restaurant, je remarque généralement les odeurs d'abord. Cependant, dans ce cas-ci, la première chose qui me vient à l’esprit est la musique. Les choix musicaux sont excellents. Un mélange de deep house, de jazz et de musique lounge. La carte de cocktails présente des choix simples avec une touche unique. Leur Old Fashion au sirop d’érable fumé au chêne est servi à table à l’aide d’une superbe présentation, un must!

FotorCreated

Nous survolons ensuite le menu de style gastro-pub. On y voit des items retrouvés régulièrement sur un menu de bar mais réinventés à leur image. Les prix sont abordables, à ma grande surprise (plats principaux entre 18$ et 24$). La sélection est saisonnière. On y retrouve donc beaucoup de plats chauds et réconfortants, mettant de l’avant des alimets tels que la courge, les champignons, etc. Du comfort food de luxe, oh oui! Après avoir dégusté quelques délicieux apéros, on décide de faire confiance aux choix populaires et aux suggestions de la maison en ce qui a trait la nourriture. 

D’abord arrivent les entrées. Le premier, des keftas d’agneau, servis avec une sauce de yogourt et menthe et une salade de concombres. Le kefta est tendre et juteux et bien assaisonné. La sauce au yogourt est fraîche et savoureuse et complémente ainsi délicieusement la richesse des keftas. La salade de concombre, légère et un peu épicé, balance le plat à merveille.

12341635_10154506741495752_1937532411396298021_n

Le second, les croquettes de poulet frit, faites avec de la cuisse de poulet, légèrement assaisonnés de fleur de sel et de citron, servies avec une trempette ranch au jalapeño et une sauce barbecue. J’ai rarement mangé du poulet frit aussi délicieux. La panure est croustillante sans être huileuse ni désagréablement graisseuse. Pour couronner le tout, les sauces sont parfaitement complémentaires; l’une est crémeuse et épicée et l’autre est sucrée et fumée. Wow. Mon chum et moi sommes d’accord; on en mangerait un baril! Je suis surprise d’avoir une telle qualité de plats et de cocktails, tout en appréciant le match de hockey sur un écran géant avec le son! Le chum est comblé. Aucun compromis à faire, enfin!

12341539_10154506740120752_5986062604044453416_n

Les plats principaux arrivent rapidement après. D’abord, les côtes levées barbecue. Celles-ci font partie d’un menu spécial disponible lors des soirées de match. Leurs côtes levées sont malheureusment un peu fermes à mon goût. Cependant, elles sont généreusement badigeonnées d’une délicieuse sauce barbecue (qui compense un peu). Leurs frites maisons sont croustillantes, salées, légères et peu huileuses. 

12360305_10154506738775752_2329301645466882687_n

Ensuite, notre second plat principal, un burger de thon rouge, fait avec sésame noir et blanc, avocat et tempura, garni de tomates, laitue iceberg et mayonnaise épicée. Celui-ci est accompagné soit de leurs frites maison, d’une salade ou bien de l'idéal moitié-moitié. Le thon est frais et juteux et les garnitures s’y marient bien. Dès la première bouchée on remarque à quel point le burger est tendre. Autant le pain (style brioché) que le thon fondent dans la bouche.

11221346_10154506740425752_3783405102036429115_n

Assurément, après un tel festin, nous sommes rassasiés! On décide donc de terminer agréablement le match, en dégustant un dernier cocktail maison. Une chose à retenir: ne jamais compromettre qualité ou ambiance pour un plus beau décor. Vivre dans une ville telle que Montréal rend possible de trouver tout sous un même toit. Rosewood a d’ailleurs su me le prouver.

L'article a été lu 6315 fois

Plus d'articles...

ON TE RECOMMANDE