FB Pixel Le XVI XVI (1616) : Une expérience culinaire mémorable | RestoMontreal

Nous n'avons pas pu localiser votre position actuelle. Assurez-vous que les services de localisation sont activés ou essayez de rafraîchir cette page.

Recherches rapides

Abonnez-vous à notre infolettre
Le XVI XVI (1616) : Une expérience culinaire mémorable
Restaurant Le XVI XVI (1616)

Restaurant Le XVI XVI (1616)

1616, rue Sherbrooke O

Voir Profil
Ce qui est épatant du monde de la restauration à Montréal, c’est qu’il y a toujours de la nouveauté et c’est un domaine qui se renouvèle constamment.  Ce qui est encore plus épatant, c’est que derrière ces restaurants se trouvent de gens passionnés qui rendent ces projets d’envergure possible.  Étant donné qu’il y a énormément de restaurants sur notre belle ile, il est impératif d’être créatif afin d’offrir quelque chose qui se démarque. L'équipe qui est derrière le restaurant le XVI XVI a su nous présenter quelque chose d’innovateur et de très intéressant se cachant à l’intérieur de ce magnifique bâtiment de la rue Sherbrooke.

le1616_devanture-l

Nous avons été accueillis par le maitre d’hôtel qui a pris soin de prendre nos manteaux et de nous accompagner à notre table. Nous comprenons tout de suite que nous aurons droit à un service impeccable, professionnel et se souciant des détails.

Tout d’abord, un barman très spécial, situé à l’étage inférieur du restaurant, vous en mettra plein la vue. Le robot R1B1 a été conçu avec une précision accrue afin de vous servir des boissons de base telles que du vin, du champagne, de la bière ou un gin-tonic par exemple. Lorsque vous lui présentez la carte qui permet de l’activer, il vous appelle par votre nom et vous demande ce que vous aimeriez boire. Il a aussi quelques tours dans sac, il est entre autres capable de vous faire une danse, rien de moins! C’est d’ailleurs impressionnant de voir que malgré sa grandeur, il a été programmé avec une telle précision qu’il est très délicat avec la verrerie.

le1616_r1b1

Continuant un peu dans le même optique de modernité et de technologie, le décor de l’endroit reflète ce même thème.  L’endroit est très épuré, les tables et chaises blanches amènent un beau contraste avec les murs et planchers qui sont foncés. Des néons encastrés dans le plafond amènent une touche moderne ainsi que la texture des murs.

XVI_XVI-114

La salle au sous-sol est agrémentée de lumière colorée qui donne un peu l’impression d’entrer dans un endroit futuriste, surtout avec le robot qui se trouve au fond de la pièce. Cette espace servira éventuellement pour accueillir des groupes et y installer des gens pour le 5 à 7.

le1616_bar__cave

La cuisine a retenu notre attention, car nous pouvions entrevoir par l’ouverture où les plats sortent la beauté et la propreté de celle-ci, nous aurions adoré pouvoir y jeter un œil. Il est clair que la même attention aux détails a été pensée pour la cuisine et que chaque élément est à la fine pointe de la technologie.

le1616_cuisine_1


À partir du moment où nous sommes arrivés, jusqu’au moment où nous avons quitté le restaurant, le service que nous avons reçu était impeccable. Chaque personne qui prend soin de nous rendre visite à table est très attentionnée, rien n’est laissé au hasard. Nous avons également eu la chance d’avoir le chef à la table à quelques reprises pour nous donner davantage de détails sur les plats et pour nous demander si nous apprécions notre expérience. Un chef qui sort de sa cuisine pour parler au client est selon très admirable.

Nous avons donc fait confiance au chef et nous avons opté pour un menu dégustation à l’aveugle, accompagné de l'accord vin. Notre serveur arrive tout d’abord avec un panier comprenant plusieurs sortes de pain, dont un au charbon et oignon, un aux pacanes, ainsi qu’une miche campagnarde et une miche aux céréales et nous laisse choisir celui qui nous ferait plaisir. Avec cela, un beurre à la marguerite et une délicieuse et savoureuse huile d’olive sont déposés sur la table. 

Le repas commence avec un petit amuse-bouche : une petite croustille de sarrasin garni d’un chutney à la pomme. Des toutes petites bouchées pleines de saveurs!

amusebouche_1

Le service des entrées débute par la suite avec du foie gras et une mousse de fromage Alfred Le Fermier. La portion de foie gras était généreuse et délicieusement apprêter, et accompagnée de cerise façon confiture et de petites marguerites marinées.

foiegras

La mousse de fromage Alfred le Fermier est servit dans bol, à l’intérieur une petite casserole où des morceaux de foin sont déposé afin de faire fumer le plat. Un sirop de bouleau ainsi que des raisins rouges accompagnent la mousse. Ce plat nous a particulièrement plu, la texture de la mousse était exquise et le côté fumé mélangé au gout sucré des raisins complétait le plat à merveille.

mousse

Nous avons ensuite reçu un second service d’entrées, du homard poché et des huitres. L’assiette de homard était avant tout magnifique! On retrouvait dans l’assiette une brunoise de pomme de terre, de la poudre de rose séchée, du caviar et des tomates confites. Le bouillon qui accompagnait le plat était si savoureux que l’on aurait voulu le boire à même l’assiette.

homard

L’assiette d’huitres était colorée et présentait les huitres crues sans la coquille, accompagnées de concombre sous vide, de caviar, de mousse de céleri-rave et de petits oignons picklés. L’assiette était aussi jolie qu’appétissante.

huitres

Les plats principaux nous ont ensuite été servis : un filet de bar aux champignons et un plat de cerf de Boileau. Le bar est recouvert de champignons sauvages sautés et de truffes blanches, accompagné d’une sauce aux champignons et épinard monté au beurre de truffe noir. On retrouve également dans l’assiette des pommes de terre parfumées à l’épinette. Le poisson était d’une délicatesse incroyable et tout ce qui l’accompagnait était un vrai régal.

poisson_1

L’assiette de cerf de Boileau est tout en simplicité, mais parfaitement exécutée. La cuisson rosée rend la viande tendre juteuse. Une purée de panais, des chips de riz sauvage ainsi qu’un coulis de bleuet et vin rouge  agrémentent également l’assiette.

cerf

Le repas s’est terminé en beauté avec les desserts! On nous apporte tout d’abord un sorbet à la cerise où l’on verse un thé à l’épinette. Le mélange de l’acidité provenant de la cerise avec l’amertume du thé est tout à fait étonnant. Par la suite, nous recevons un dessert à la betterave.  Une splendide montagne de sabayon au vin blanc recouvre une glace à la Granny Smith et cache des morceaux de betteraves confites. Au fur et à mesure que l’on mange, on découvre de nouvelles saveurs. Cette combinaison de saveurs qu’ils ont réussi à créer était  absolument intéressante et a terminé le repas sur une note des plus positive.

dessert


En visitant le 1616, vous serez transporté dans un voyage culinaire, où vous passerez une soirée des plus mémorable. Afin de pleinement profiter de l’expérience, optez pour le menu dégustation et laissez vous guider dans cette fabuleuse aventure!

L'article a été lu 284 fois

Plus d'articles...

ON TE RECOMMANDE