FB Pixel Le Millen: Un apportez votre vin qui vaut le détour | RestoMontreal

Nous n'avons pas pu localiser votre position actuelle. Assurez-vous que les services de localisation sont activés ou essayez de rafraîchir cette page.

Recherches rapides

Abonnez-vous à notre infolettre
Le Millen: Un apportez votre vin qui vaut le détour
Le Millen

Le Millen

1185, rue Fleury E

Voir Profil

Peu de restaurants de type apportez votre vin se démarquent actuellement dans notre grande métropole. Triste, car il s’agit d’une façon agréable de déguster des produits vinicoles spécifiques à nos goûts ainsi que d’apprécier une belle soirée au restaurant. Une carte des vins peut parfois rassembler tous nos choix favoris, alors qu’à d’autres reprises, elle peut vraiment décevoir. Selon moi, un vin bien choisi fait vraiment une soirée réussie. Il est donc normal que lorsque j’entends parler du Millen, le petit nouveau d’Ahuntsic-Cartierville, je saute sur l’occasion de marier mes choix préférés de vins avec ce qui me semble, à première lecture, être un délicieux menu. Nous sommes chanceux, car lors de notre visite, l’équipe du Millen venait tout juste de lancer leur menu printanier. Un deuxième menu depuis leur ouverture en janvier de cette année. De toute évidence, leur jeune équipe culinaire déborde d’idées. On aime!

Au moment de la réservation, on nous informe qu’il n’y a que deux services fixes par soir; l’un débute à 17h et l’autre, à 21h. Heureusement, une autre option s’offre à nous, le bar. Celui-ci permet de choisir exceptionnellement une heure de réservation en dehors des services prédéterminés.

03_le-millen--350

En entrant, la première chose qui saute aux yeux est l’assortiment coloré de chaises qui vient faire un solide contraste avec les quatre murs complètement gris. Un décor simple, pour en dire le moins. Je ne m’attarde pas plus à l’aspect visuel de la salle car mes expériences passées m’ont fait savoir que la qualité d’un restaurant se cache dans la cuisine et non sur les murs. Une charmante serveuse nous installe donc au “bar”, qui donne une vue parfaite sur la cuisine et sur ses artistes. On voit deux jeunes hommes travaillant à une vitesse ahurissante. Vraiment. On arrive techniquement au beau milieu du service de 17h, on peut donc voir l’assemblage de leurs dernières entrées et la cuisson de leurs derniers plats principaux. C’est fantastique de voir le travail méticuleux effectué par le chef de cuisine, Jérémy Gélinas-Roy et son bras droit. Comme dirait mon chum: de vraies machines. La qualité transmise dans leurs assiettes ne provient pas simplement des ingrédients, mais davantage de la passion avec laquelle ils exécutent l’assemblage et la conception de celles-ci. Un vrai plaisir à regarder.

Pour débuter les entrées, nous sélectionnons d’abord les tortellinis maison. Ceux-ci, tendres et cuits parfaitement al dente, sont délicieusement farcis de prosciutto et de ricotta et ballottés dans l’huile d’olive. Ils sont ensuite déposés sur une sauce tomate à la portugaise et entourés d’un beurre de courge et enfin, garnis d’un croûton aux fines herbes et parmesan. Visuellement, l’assiette est très belle et très bien constituée. La sauce est légèrement relevée ainsi que salée grâce à de petits morceaux d’olive. Le beurre de courge, qui s’apparente plutôt à une légère purée, est lisse et délicatement sucrée.

FullSizeRender_1

Ensuite, la terrine de foie gras, servie avec croissant maison, gel de mangues et betteraves. La terrine de foie gras est donc accompagnée d’un mélange d’ingrédients sucrés, savoureux et aigres. Un accord assez commun, mais tout de même très réussi. La terrine est bien assaisonnée et rehaussée grâce au gel de mangue, sucré et légèrement aigre. Le croissant, quoi que fait maison, est malheureusement un peu sec.

FullSizeRender

Pour le service des plats principaux, on débute avec la morue, servie avec de petits morceaux de canard fum ainsi qu’avec du topinambour trois façons; en velouté, sauté et en “chips”. Le mélange de saveurs et de textures est formidable; la morue se marie parfaitement au coté sucré du velouté vanillé et au coté salé, fumé du canard. Le velouté ainsi que les chips de topinambour rehaussent l’assiette en mélangeant les textures différentes agréablement. Le poisson est cuit parfaitement et fond délicieusement en bouche. Un exemple parfait d’une exécution parfaite. Chapeau!

FullSizeRender_2

Finalement, notre dernier plat de résistance, le contre-filet de boeuf. Celui-ci, classiquement servi avec une délicieuse sauce au poivre de Madagascar, est cuit parfaitement. Le steak, plutôt traditionnel, est accompagné de pommes de terre frites garni oignons verts, chilis, parmesan et un peu de crème sûre. Les pommes de terre sont savoureuses, épicées et croustillantes. Un vrai délice! Très agréable de voir le classique steak frites légèrement altéré. C’est un franc succès.

FullSizeRender_3

Pour terminer, il est important pour moi de souligner le travail impeccable de la part des serveurs ainsi que des cuisiniers lors notre visite. J’ai eu la chance d’observer la minutie et la créativité avec laquelle les membres de l'équipe du Millen travaillent et ce, de façon constante durant l’entièreté du service. Le Millen en vaut le détour. 

 

L'article a été lu 7666 fois

Plus d'articles...

ON TE RECOMMANDE